Par Jean-Louis Maurette pour l’Expédition Scyllias www.scyllias.fr

Plus de 60 ans se sont écoulés depuis la fin de la deuxième guerre mondiale mais aujourd’hui encore on retrouve des sépultures de soldats, des épaves de navires disparus comme le sous-marin soviétique SH 211…
Durant de longues années la Russie était restée sans nouvelle du célèbre sous-marin Shuka (brochet) 211 à l’origine de plusieurs croisières de guerre fructueuses au départ de Sebastopol en direction des côtes bulgares et disparu sans laisser de trace en novembre 1941.

Sourced through Scoop.it from: www.plongee-infos.com